L'Arc Majeur

Quand l'Art défie la technologie

Bernar Venet

L'artiste français Bernar Venet est né en 1941 à Château-Arnoux Saint-Auban dans les Alpes de Haute Provence. Débutant sa carrière en 1961 en enduisant ses toiles d’une couche de goudron et en exposant une sculpture composée d’un simple tas de charbon, le travail d’avant-garde de Bernar Venet est très vite encouragé par les tenants de la scène artistique française : Arman, César, Jacques Villeglé... S’emparant de New York en 1966 il découvre l’art minimal et poursuit dans son travail l’expérience des plans de tubes en ne reproduisant des images scientifiques que pour leur sens et l’évocation de leur formule. L’image neutre est dégagée de l’intervention de l’artiste et de la subjectivité de son regard. Il expose aux côtés des tenants de l’art minimal et conceptuel : Sol LeWitt, Donald Judd, Carl Andre, Dan Flavin… dans les galeries Dwan, Paula Cooper… Il met alors au point un programme de 4 ans s’intéressant aux différentes branches de la science et au terme duquel il prévoit d’arrêter sa carrière artistique. En 1971, arrive la fin programmée de la carrière de Bernar Venet qui se consacre alors à des rétrospectives de son travail, à des conférences à travers le monde ainsi qu’à une série de cours à la Sorbonne. Le travail qu’il reprend finalement à partir de 1976 poursuit son attachement aux formules mathématiques et prend un tournant formaliste aussi bien en peintures qu’en sculptures. Le hasard étant mathématique, il décline des séries de sculptures intitulées « lignes indéterminées » suivant le parcours de la main sans recherche esthétique particulière, sans pattern prédéfini. A la suite de celles-ci, il développe des sculptures composées d’arcs qui mettent en espace les degrés qui à la fois les définissent et les composent. Se déployant en acier corten, les « arcs » de Bernar Venet développent une matérialité et un sens de leur environnement. Les lignes à travers leurs variations : Arcs, Arcs penchés, Arcs verticaux, effondrements… composent le vocabulaire de Venet qui par leur intermédiaire aborde les problématiques de la sculpture : rapports au corps, à l’équilibre, rapports à l’espace environnant...

Compte à rebours

avant inauguration

L'Arc Majeur

Quand l'Art défie la technologie

Chiffres clefs

une oeuvre sans équivalent au niveau mondial

1984
Bernar Venet imagine l'Arc Majeur
2014
décision de réaliser l'Arc Majeur en Wallonie
2055
un arc de 205,5°
200
tonnes d'acier corten
60
m de hauteur maximale
75
mètres de portée maximale
225
cm de section de côté
6500
heures de travail pour les soudeurs et monteurs
2500000
2,5M€ d'investissement
15
partenaires
1000
m3 de béton mis en oeuvre

Chronologie du projet

35 ans de l'idée à la réalisation

  • 1984
  • 2014
  • 2017
  • 2018
  • 04/2019
  • 08/2019
  • 10/2019

Des hommes et des femmes

Une équipe pour relever le défi

Nous contacter

Pour toute demande ou suggestion